Les pièges à éviter pour réussir en marketing de réseaux

Les pièges à éviter pour réussir

en marketing de réseaux

Il est triste de voir certains réseauteurs abandonner trop vite, alors qu’avec un peu de persévérance ils auraient pu récolter les fruits de leurs efforts.

Les erreurs à ne pas commettre en en marketing de réseaux

capture-decran-2016-09-13-a-08-50-40Prenez dès le départ conscience des erreurs à ne pas commettre en marketing de réseaux. Apprenez à gérer le rejet, à garder le moral, ne faites pas le travail de vos filleuls à leur place, ne donnez pas de faux espoirs aux gens que vous recrutez. Et n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seul(e) !

LE REJET en marketing de réseaux

Savoir gérer le refus est indispensable pour ne pas se décourager en marketing de réseaux. Si quelqu’un n’est pas intéressé, pas de problème, passez au suivant. Le rejet des proches est celui qui fait le plus mal. Attendez d’être prêt(e) pour parler de votre nouvelle activité à vos proches, vous serez mieux à même de les convaincre de son bien fondé… C’est à votre sponsor de vous aider en marketing de réseaux.

Il faut savoir gérer le rejet et le refus en marketing de réseaux. Quelque soit la qualité de l’opportunité d’affaire que vous proposerez, il est évident qu’elle ne pourra pas convenir à tout le monde. Certains réseauteurs prennent tout refus comme une attaque personnelle et se laissent très vite démoraliser.


Lorsqu’une serveuse propose un café à un client et qu’il refuse, elle ne se met pas à pleurer. C’est la même chose ici. Si le prospect n’est pas intéressé, vous gardez le sourire et vous passez au suivant. Ce qui compte, c’est de contacter beaucoup de monde. Plus vous contacterez de personnes, plus vous en trouverez qui seront intéressées par
votre marketing de réseaux.

Un refus peut aussi ne pas être définitif en marketing de réseaux. C’est peut-être simplement que le moment n’est pas arrivé. D’où l’importance de faire des fiches de suivi de vos contacts et de les recontacter systématiquement tous les 6 mois. Vous serez surpris de constater que certaines personnes changeront d’avis et entreront dans la danse (d’autant plus qu’entre-temps vos gains auront augmenté de façon exponentielle et que vous aurez encore plus d’argument pour les convaincre  de rejoindre le marketing de réseaux).

Au tout début en marketing de réseaux, ce phénomène de rejet peut faire d’autant plus mal qu’il pourrait venir de votre marché chaud, c’est-à-dire de vos proches et de gens qui sont importants pour vous. Pour cette raison, ne vous précipitez pas pour en parler avant d’avoir suivi notre formation, et d’être prêt(e) à présenter l’activité comme elle doit l’être.

LA DÉPRESSION en marketing de réseaux

Ceux qui réussissent sont ceux qui savent relever la tête dans les moments difficiles. Il est indispensable de ne jamais être négatif avec vos filleuls. N’oubliez jamais le formidable potentiel de cette activité, gardez votre « vision inspirante » à l’esprit, apprenez à relativiser les échecs, évitez de fréquenter des gens négatifs…

Pour réussir dans cette industrie du marketing de réseaux, il est essentiel d’être enthousiaste et crédible. Les gens déprimés n’ont aucune chance dans cette activité de marketing de réseaux. Or, nous traversons tous à un moment ou à un autre des périodes plus difficiles où la dépression nous guette. Ceux qui réussissent sont ceux qui savent relever la tête dans ces moments-là.

Il faut à tout prix éviter de communiquer une attitude négative à votre downline*. Un vieux dicton en marketing de réseaux dit : « Lorsque votre moral est bon, adressez vous à vos filleuls, lorsqu’il est bas, adressez vous à vos parrains ». En clair, vous ne devez jamais rencontrer des gens ou décrocher votre téléphone pour prospecter si vous n’êtes pas dans un état d’esprit positif.
*downline : les lignées des filleuls au-dessous de vous.
upline : les lignées des parrains au-dessus de vous.

L’arme suprême pour lutter contre la dépression est d’avoir toujours à l’esprit la vision d’avenir inspirante qui vous a amené(e) à démarrer cette activité en marketing de réseaux. C’est en elle que vous puiserez la force de continuer dans les moments difficiles, en gardant à l’esprit que la seule façon de réussir est de ne jamais abandonner.
N’oubliez jamais le formidable potentiel du marketing de réseaux. Faites la liste de tous les avantages que procure cette activité, vous y trouverez de nombreuses raisons de garder le moral !

Peur du rejet en MLM ?
Peur du rejet en MLM ?

Une autre façon de garder le moral est de relativiser les échecs en marketing de réseaux. Voyez toujours le bon côté des choses. Vous avez essuyé des échecs en recrutement ? « Excellent, j’ai eu neuf ‘’non’’ aujourd’hui, donc je suis sur le point d’obtenir un ‘’oui’’ ! ». Un de vos filleuls a abandonné ? Réjouissez vous, plus vite une personne non sérieuse à l’égard de notre entreprise abandonne, moins de temps nous perdons avec elle. Passer trop de temps à remonter le moral de gens qui n’ont pas envie de travailler en marketing de réseaux ne fera que vous décourager. Mieux vaut passer du temps avec des gens enthousiastes et motivés par leur  marketing de réseaux.

Evitez à tout prix de fréquenter des gens négatifs en en marketing de réseaux. Le monde est plein de gens qui ne font pas grand-chose pour améliorer leur situation, et qui passent leur temps à tout faire pour décourager ceux qui essayent. Evitez-les, fréquentez des gens positifs.

Créez un environnement positif à partir de l’intérieur. Pour ce faire, ne cessez jamais d’apprendre. Lisez les livres de ceux qui ont réussi, et souvenez vous que « tout bon réseauteur a d’abord été un mauvais réseauteur ». Et n’hésitez pas à faire appel aux techniques éprouvées de développement personnel qui sont d’un grand secours dans un métier où l’attitude a tant d’importance.

LES FAUX ESPOIRS en marketing de réseaux

Ne donnez pas de faux espoirs aux personnes que vous recrutez en marketing de réseaux. Ne leur faites pas croire qu’ils gagneront une montagne d’argent sans rien faire. Le marketing de réseaux est une activité formidable, pas la peine d’en rajouter. Plus vous donnerez de faux espoirs à vos filleuls, plus vous aurez d’abandons dans votre lignée…

Ne commettez pas l’erreur hélas trop répandue de donner de faux espoirs aux distributeurs que vous recrutez. Ne leur faites pas croire qu’ils gagneront beaucoup d’argent sans rien faire. Cette industrie du marketing de réseaux crée plus de millionnaires que n’importe quelle autre, mais en en marketing de réseaux comme dans les activités traditionnelles, personne ne réussit sans travail. Ceux qui gagnent beaucoup d’argent en en marketing de réseaux ont tous travaillé avec zèle pendant quelques années avant de récolter pleinement le fruit de leurs efforts. Plus vous minimiserez le travail et la persévérance nécessaires au succès, plus vous aurez d’abandons dans votre lignée.
A vous de trouver le juste équilibre entre optimisme et réalisme.

LA SUPERVISION en marketing de réseaux

Ne cherchez pas à superviser vos filleuls en marketing de réseaux ni à faire le travail à leur place, vous n’êtes pas là pour ça. Ne relancez pas vos distributeurs, ce sont eux qui doivent prendre contact avec vous s’ils en ont besoin…

Une erreur fréquente chez les réseauteurs débutants est de croire qu’il faut superviser et diriger sa downline. Cette erreur a deux conséquences fâcheuses :
vos distributeurs n’apprendront pas ou moins bien à faire ce qu’il faut pour développer leur propre réseau, puisque vous aurez fait une partie du travail à leur place.
En dirigeant les autres, vous perdrez un temps précieux que vous auriez pu utiliser à prospecter et recruter de nouveaux partenaires.

Une erreur encore pire consiste à carrément faire le travail à la place de vos distributeurs. « Faites votre liste et donnez la moi, j’appellerai les gens à votre place ». Ça ne marche jamais. La liste chaude de votre filleul sera tiède pour vous, et il ne sera jamais en mesure d’apprendre à développer son propre réseau.

Dans cette activité en marketing de réseaux il ne faut ni superviser ni diriger qui que ce soit, et encore moins faire le travail de vos filleuls. Il faut seulement les parrainer, en utilisant les outils mis à votre disposition pour les former. Il faut aussi être à là lorsqu’ils ont besoin de vous, mais toujours à leur demande. Il ne faut pas relancer vos distributeurs et leur mettre la pression. Ce sont eux qui doivent prendre contact avec vous s’ils ont besoin de votre aide, et pas le contraire.

FAIRE CAVALIER SEUL
en marketing de réseaux

Le marketing de réseaux est un travail d’équipe. N’hésitez pas à faire appel à vos parrains aussi souvent qu’il est nécessaire…

Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à vos parrains. Ceux qui font cavalier seul échouent la plupart du temps et c’est logique : celui qui ne sait pas demander de l’aide aura peu de chances de savoir en apporter aux autres. Le rôle des nouveaux distributeurs en marketing de réseaux consiste à semer des graines que les associés de leur upline viendront arroser. La confusion attend tout réseauteur en marketing de réseaux qui tente de se débrouiller seul.

 

Nous faisons tous partie d’une équipe. Les nouveaux partenaires doivent apprendre à faire appel au soutien de leurs parrains en marketing de réseaux, jusqu’à ce qu’ils deviennent comme eux prospères et indépendants.

my-fast-start-mlm-duplication

Cet article vous a aidé ? Si c’est le cas, ce serait super de commenter et partager sur Facebook.

 

MLM

David Duchemin – Décodez le MLM

Comment recruter en MLM à l’ère internet ?

Comment maîtriser l’attraction marketing dans votre MLM ? Cliquez ici.

Des commentaires ou des questions, envoyez-moi un message par Messenger.

Contactez-moi sur Messenger et recevez 3 videos de formation gratuite

Lisez aussi  »La vie est un voyage pas une destination /marketing de réseau.

4 thoughts on “Les pièges à éviter pour réussir en marketing de réseaux

  1. Bonjour David,

    C’est un très bon article et j’ai beaucoup aimé le vieux dicton du marketing de réseau: « Lorsque votre moral est bon, adressez vous à vos filleuls, lorsqu’il est bas, adressez vous à vos parrains ».

    Il démontre très bien cette notion de soutien et d’entraide en marketing de réseau.

    Amicalement,
    Lionel

    [Repondre]

  2. J’expérimente le marketing de réseau pour la première fois et je suis comblée par tous les avantages que j’y trouve. Merci pour ces recommandations, des outils de plus vers la réussite!

    [Repondre]

Leave a Reply

Your email address will not be published.