Carte carburant, laquelle choisir ?

Carte carburant, laquelle choisir ?

Avec les coûts du carburant qui augmente, la carte essence apparaît comme une solution idoine pour les gros consommateurs. Ce dispositif présente de nombreux avantages pour les entreprises possédant une flotte de véhicules. Face au nombre croissant de sociétés d’énergies qui proposent ce service, les responsables de parc automobile sont contraints d’opérer un choix. Focus sur les critères pour choisir la carte carburant.

Présentation de la carte carburant

La carte carburant est un moyen de paiement conçu par les compagnies pétrolières à destination des entreprises disposant d’un parc automobile. Elle permet de gérer l’approvisionnement en énergie des véhicules composant la flotte. Ainsi, en vous rendant sur www.cartecarburant.leclerc, vous découvrirez dans quelle mesure la carte essence peut constituer une solution flexible pour bien gérer le parc auto de votre société.

En principe, ce moyen de paiement est distribué aux conducteurs de véhicules pour leur approvisionnement en carburant dans une station-service affiliée. À ce titre, il permet aux sociétés de faire un suivi automatisé de la consommation d’essence de leur parc automobile.

La carte carburant porte le nom de l’utilisateur, ainsi que le numéro de la plaque d’immatriculation de la voiture à approvisionner. Elle est protégée par un code PIN afin d’éviter les fraudes. Certaines structures d’approvisionnement exigent à l’utilisateur de confirmer les informations inscrites sur la carte à voix haute.

Avantages de la meilleure carte carburant

La meilleure carte carburant à choisir doit offrir certains privilèges et facilités d’usage.

Un réseau de station-services affiliées

Le fonctionnement de la carte carburant repose sur le réseau de stations affiliées. Il s’agit, en réalité, du nombre de points de vente de carburant qui acceptent l’outil de paiement. Ainsi, certaines sociétés émettrices de ce dispositif étendent son utilisation dans plusieurs stations-service en France et dans l’Union européenne. C’est le cas, par exemple, de Leclerc qui met à votre disposition un réseau dense de plus de 1 000 stations et points de ravitaillement en carburant à travers la France.

La réduction du coût d’achat de l’essence

La carte carburant est un moyen de paiement par excellence qui permet aux entreprises de réaliser des économies sur leur budget d’approvisionnement en fuel. En réalité, de nombreuses sociétés émettrices de ce dispositif négocient un tarif préférentiel pour leurs clients auprès des stations d’essence partenaires. Ainsi, le coût d’achat global de carburant pour la flotte de véhicule revient moins cher.

Le fonctionnement du suivi de la flotte automobile

Les cartes carburant sont fournies avec un logiciel de gestion de la flotte automobile. Cet outil de suivi est généralement accessible via l’espace client sécurisé du responsable d’entreprise. Ainsi, il s’avère facile de suivre l’approvisionnement de tous les véhicules du parc depuis un tableau de bord. De cette manière, les sociétés peuvent anticiper sur l’organisation de l’entretien des voitures, ainsi que télécharger et imprimer leurs factures.

Des fonctionnalités complémentaires idéales pour la meilleure carte carburant

Une carte carburant peut présenter des avantages pratiques pour les utilisateurs. Ils se déclinent sous forme de fonctionnalités complémentaires. Cela donne au responsable d’entreprise la possibilité de fixer les conditions d’utilisation du dispositif, à savoir :

  • définir le code secret,
  • limiter le plafond de consommation,
  • planifier le créneau d’approvisionnement, etc.

Il est aussi possible d’augmenter et réduire les limitations de budget, mais aussi de bloquer et débloquer les cartes en temps réel. Par ailleurs, ces sociétés émettrices proposent aux entreprises des rapports et bilans mensuels. Ces reportings sont téléchargeables pour servir de pièces justificatives comptables.

SCPI ou achat de biens immobiliers ?

SCPI ou achat de biens immobiliers ?

Lorsque arrive le moment d’étudier les différentes façons d’investir dans l’immobilier, un investisseur est souvent confronté au choix entre la propriété directe d’un bien immobilier et l’achat d’actions d’une société de placement immobilier. Bien que ces deux options d’investissement puissent offrir la possibilité d’un revenu récurrent, elles le font de manière différente.

Quels sont les avantages et des inconvénients de l’investissement dans les SCPI par rapport à l’immobilier ? Quelle est la meilleure option ?

Investir dans les SCPI

Une SCPI offre à un investisseur un moyen de contourner certains des risques liés à la possession directe de biens immobiliers. Également connue sous le nom de société d’investissement immobilier, une SCPI est une société privée ou publique qui possède et exploite divers types de biens immobiliers productifs de revenus. Au lieu d’acheter un bien immobilier physique, l’investisseur achète des actions d’une SCPI, comme s’il achetait n’importe quelle autre action ou fonds commun de placement. Bien que l’investissement dans une SCPI présente certains avantages, comme un capital minimal et la possibilité de recevoir des dividendes récurrents, les SCPI présentent pareillement certains inconvénients. Vous pourrez en savoir plus sur le site france scpi.

Avantages d’un investissement dans les SCPI

  • Flux de trésorerie récurrents grâce aux distributions de dividendes ;
  • Facilité d’achat et investissement minimal ;
  • La diversification est beaucoup plus facile ;
  • Moins d’expertise en matière d’investissement requise ;
  • Les SCPI peuvent être très liquides.

Inconvénients de l’investissement dans les SCPI

  • Aucun avantage fiscal par rapport à la possession directe d’un bien locatif ;
  • Moins de possibilités d’effet de levier et de croissance ;
  • Absence de contrôle direct sur les actifs sous-jacents ;
  • Risque de volatilité des marchés boursiers : il peut toujours y avoir une possibilité de vente si le marché boursier global chute.

Investir dans l’immobilier physique

L’immobilier physique comprend les investissements traditionnels tels que les maisons unifamiliales à louer, les petits immeubles multifamiliaux, les condos et les appartements, ainsi que les biens commerciaux tels que les immeubles de bureaux et les centres commerciaux. Les gens espèrent gagner de l’argent avec l’immobilier physique grâce aux revenus locatifs, à l’appréciation de la valeur du bien sur le long terme et aux avantages fiscaux tels que l’utilisation de l’amortissement pour réduire le revenu net imposable.

Avantages de l’investissement dans l’immobilier physique

  • Flux de trésorerie provenant des revenus locatifs ;
  • Appréciation des actifs sur le long terme ;
  • Déductions et avantages fiscaux ;
  • Utilisation de l’effet de levier pour acheter un bien immobilier ;
  • Contrôle direct sur le bien.

Inconvénients de l’investissement dans l’immobilier physique

  • Recherche et analyse approfondies nécessaires ;
  • Un investissement en capital important ;
  • Gestion immobilière intensive ;
  • Risque de responsabilité en cas de problème ;
  • Investissement illiquide.

SCPI ou immobilier physique : comment choisir ?

Les SCPI et l’immobilier présentent tous deux des avantages distincts, mais aucune loi n’interdit à un investisseur de posséder les deux. Les SCPI nécessitent beaucoup moins de capital pour être investies, peuvent être facilement négociées comme des actions et peuvent être un bon moyen de diversifier un portefeuille d’investissement. D’autre part, la possession d’un bien immobilier physique, tel qu’un immeuble locatif, offre de nombreux avantages fiscaux et permet à l’investisseur de profiter potentiellement des revenus locatifs et de l’augmentation de la valeur du bien sur le long terme.

Comment trouver les adresses mail de vos prospects ?

Comment trouver les adresses mail de vos prospects ?

Lorsque vous envoyez des mails à froid à de nouveaux clients potentiels, il est vital de trouver leurs adresses électroniques de la bonne manière. Si vous envoyez trop d’emails à des adresses incorrectes, vous risquez d’être considéré comme un spam, ce qui compromettra l’intégrité de votre entreprise et vous empêchera d’envoyer des e-mails qui atteindront leur cible. Trouver des adresses électroniques valides pour votre public cible peut s’avérer difficile, mais il existe plusieurs moyens de les trouver, afin que vous puissiez vous connecter avec succès avec vos prospects et commencer à les qualifier.

Comment trouver l’email de ses prospects ? Vous trouverez ci-dessous différentes méthodes pour trouver des adresses électroniques de clients potentiels. Parmi celles-ci, la solution la plus facile sera d’utiliser le programme « email finder » de Waalaxy.

Les différentes solutions pour trouver les e-mails professionnels de vos prospects

Inspectez leur site Web

Même lorsque les concepteurs de sites Web font preuve de créativité dans la mise en page, votre meilleure chance de trouver des informations de contact est de vérifier l’entête et le pied de page. Vous trouverez un lien vers une page de contact.

Si vous tombez sur un lien « écrivez-nous », alors vous avez de la chance. Ces sections contiennent toutes les informations que vous devez connaître avant de proposer vos idées, y compris l’adresse électronique à privilégier ou un formulaire de contact.

Inscrivez-vous à la campagne newsletter

S’abonner à une campagne de newsletter est un moyen rapide et facile d’obtenir des adresses électroniques, mais vous n’obtiendrez la bonne adresse que dans certains cas.

En général, les petites entreprises auront une liste de diffusion envoyée par une personne qui prend les décisions en coulisse. Les entreprises plus importantes ont tendance à utiliser une adresse électronique générique ou inutilisée pour envoyer leurs mails de promotion, où il n’est parfois pas possible de répondre. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un moyen rapide et peu risqué d’obtenir l’adresse e-mail du prospect.

Vérifiez leurs différents réseaux sociaux

Les médias sociaux ayant pris une place considérable dans la communication professionnelle, ils sont devenus un bon endroit pour trouver les coordonnées d’une personne.

LinkedIn

Pour ceux qui travaillent dans l’espace B2B, LinkedIn est un excellent moyen de trouver des prospects et de créer des relations commerciales dans votre secteur. La quantité d’informations commerciales de qualité que vous pouvez obtenir sur le profil LinkedIn d’une personne est souvent inégalée, et vous pouvez presque toujours trouver une adresse électronique. Étant donné qu’il s’agit d’un média social axé sur les affaires, les utilisateurs de LinkedIn ont tendance à être plus disposés à fournir leurs coordonnées à ceux qui le demandent.

Malgré le fait que LinkedIn soit un réseau social d’affaires, il se peut que vos prospects n’acceptent pas vos demandes de connexion. C’est pour cela que Waalaxy a mis en place un système d’e-mails finder, qui vous permet de récupérer les adresses mail professionnelles de vos prospects, sans pour autant devoir être connecté à eux.

Twitter

Une fois que vous avez accédé au profil de votre prospect, vérifiez sa biographie s’il y a un e-mail professionnel. Si son adresse électronique n’y figure pas, utilisez l’outil de recherche avancée de Twitter.

Si vous ne trouvez pas l’adresse électronique dans sa biographie, il se peut qu’il l’ait partagée avec quelqu’un sur Twitter dans le passé. Vous pouvez utiliser l’outil de recherche avancée de Twitter pour effectuer une recherche par mot-clé sur son compte, à la recherche de tweets contenant « @ », « email » ou le nom d’un domaine de messagerie. Il s’agit d’un moyen astucieux de trouver leur adresse électronique sur Twitter, même si elle n’est pas affichée sur leur profil.

Parfois, ces méthodes ne fonctionnent pas. Vous devrez donc contacter votre prospect directement via un message privé pour lui demander son adresse électronique. Dans ce cas, envisagez d’inclure un argumentaire souple.

Facebook

Certains de vos prospects auront une page d’entreprise sur Facebook, sur laquelle leur adresse électronique peut figurer en haut de la page ou à un autre endroit. Tout comme Twitter, Facebook propose de nombreuses options pour trouver les informations de contact sur le profil d’une entreprise. La case « À propos » vous permettra à coup sûr de trouver leur adresse électronique.

Si cela n’est pas le cas, avec Facebook Messenger, vous pouvez envoyer un message direct à votre prospect et lui demander son adresse électronique pour que vous puissiez discuter en dehors de la plateforme. Et, même s’ils ne vous fournissent pas leur adresse électronique, vous aurez atteint votre objectif ultime, à savoir établir un contact solide.

Instagram

Il est malheureusement plus difficile de trouver une adresse mail sur Instagram. Pour ce faire, il faut que votre prospect possède un compte Instagram professionnel. Si cela est le cas, et avec un peu de chance, l’option « email » s’affiche sur son profil.

Ne perdez pas espoir, car Instagram est désormais une véritable plateforme d’échanges commerciaux. Envoyez un message privé à votre prospect afin de lui demander son adresse mail, ou bien échangez avec lui directement sur la plateforme.

Avec autant d’options disponibles pour trouver les adresses e-mail de vos prospects, votre décision doit se résumer au temps, à l’argent et aux efforts que vous êtes prêt à consacrer à cette méthode de génération de prospects.

La facture est-elle obligatoire pour une vente entre particuliers ?

La facture est-elle obligatoire pour une vente entre particuliers ?

La facture, un instrument qui justifie un échange commercial entre deux parties, que ce soit pour un bien ou un service, la loi régit son émission sur le territoire français. En effet, selon la règlementation en vigueur, la facture doit seulement s’effectuer entre professionnels, c’est-à-dire qu’elle doit uniquement être émise par une association ou une société. Ce qui prête un peu la confusion. Car les particuliers échangent aussi des biens entre eux. Donc, ne peuvent-ils pas émettre des factures ? Et pour justifier leurs transactions, comment peuvent-ils faire ? Dans cet article, nous donnons plus d’explication.

La loi reste claire sur deux points

La facture est un document établi par un établissement juridique. Elle détaille les marchandises ou les services que ces entités ont accomplis. De ce fait, elle est de nature commerciale et comptable, ce qui n’inclut pas les échanges entre particuliers. D’où une vente de prestation ou d’objet entre particuliers ne peut se justifier par une facture. La loi le confirme et l’invalide si l’on utilise comme justificatif. Une facture doit avoir un numéro SIRET pour être valide.

Dans ce cas, les ventes entre particuliers, comment les authentifier ? La loi stipule aussi que si le montant de l’échange ne dépasse pas les 1500 euros, un document écrit n’est pas nécessaire. En conséquence, si les deux parties se retrouvent par la suite en situation de litige, l’idéal est de recourir à un témoignage physique. Autrement dit, il faut faire appel à une tierce personne qui était présente lors de la vente.

Pour une vente au-delà de 1500 euros

Pour une vente qui dépasse 1500 euros entre particuliers, une preuve écrite devient impérative. Ce justificatif peut être de deux types : soit une attestation de vente, soit un contrat de vente.

Pour une attestation de vente, le vendeur particulier doit la remettre à l’acheteur. Au moment de la vente, les deux parties doivent disposer chacun d’une copie de l’attestation.

Pour un contrat de vente, le contrat doit contenir la signature des deux parties. La présence d’un notaire n’est pas nécessaire.

Quel est le contenu de l’attestation de vente ?

Une alternative reste valide si l’on fait une vente entre particuliers et que l’on souhaite établir une facture. Dans ce cas, une attestation écrite demeure la solution adéquate. Comment le faire ?

Pour le réaliser, quelques points sont obligatoires à mentionner pour que le document ait une valeur de preuve.

D’abord, la mention de l’identité exacte du particulier, notamment le nom et le prénom. Ensuite, l’indication de la date et de la nature de l’objet vendu. En outre, le montant de la transaction ainsi que le mode de paiement utilisé doivent y figurer clairement. Enfin, tout comme le vendeur, l’acheteur doit aussi y mettre les informations personnelles lui concernant.

Attention ! De fait que cette attestation se fait entre particuliers, exempte de taxe et d’impôt, elle ne doit en aucun cas contenir une mention comme la TVA.

Enfin, si le particulier effectue une transaction récurrente qui nécessite l’émission d’une facture, s’immatriculer s’impose. Ainsi, comme tout professionnel, il peut émettre une facture légale avec un numéro SIRET.

 

Le formulaire 3519 : a quoi il sert ?

Le formulaire 3519 : a quoi il sert ?

Le formulaire portant le numéro 3519 est un document comptable. Il est utilisé dans le cadre d’un credit tva. Découvrez toutes les informations relatives à cette requête visant l’obtention d’un remboursement tva.

Le recours au formulaire 3519 : quand ?

Cette pièce comptable est réservée aux contribuables qui ne disposent pas de credits tva imputables. Elle permet l’obtention d’une régularisation.

Le remboursement credit es entreprises à imposition simplifiée se fait pendant le versement de l’acompte au trimestre, à condition que le crédit dépasse les 760 euros. Et pour les crédits supérieurs à 150 euros, elle sera faite lors de la déclaration annuelle (remboursement par CA12).

Les entreprises à regime normal bénéficient d’un remboursement par mois si credit plus de 760 euros et par an si credit plus de 150 euros.

Se servir du formulaire 3519 : comment procéder ?

Pour l’obtention du remboursement, vous avez le choix entre deux procédures. Dans un premier temps, on distingue la procédure destinée aux contribuables, qui respectent les plafonds susmentionnés. On distingue également la procédure propre aux exportateurs. Ici, le remboursement n’est soumis à aucun plafond. Seulement, le remboursement doit être de la même valeur que la TVA calculée de manière fictive à partir des opérations effectuées.

Le dépôt du formulaire 3519 se fait au SIE qui s’occupe principalement des TVA, en exemplaire unique.

Pour les requêtes annuelles, la remise au service est prévue en début d’année. Les remboursements par mois ou par trimestre sont effectués au même moment que la declaration 3310.

Votre demande doit comprendre un Relevé d’Identité Bancaire et une copie des factures concernées par la régularisation.

Veuillez noter que les entreprises réalisant un CA moins de 230 000 euros doivent passer par la télétransmission.

Liste des documents à fournir avec le formulaire 3519

Afin de vous assurer de la prise en compte de votre demande, vous devez joindre certains documents avec le formulaire 3519. Il vous faut la declaration sur laquelle figure la TVA. Dans le cas où il s’agirait de votre première requête, vous devez également fournir votre RIB. Puis, dans le cas où le signataire est différent du redevable, un mandat est également nécessaire. Et par dessus tout, il faut joindre les factures sujettes au remboursement. N’oubliez pas de mentionner la date de la facturation ainsi que le montant de la facture. Il en est de même pour les coordonnées basiques du fournisseur et la valeur de la TVA si c’est votre première requête.

Déposer le formulaire : où et à quel moment ?

Le formulaire 3519 est à remettre au sein du service des impôts soit en edi, soit en efi. Le sigle EDI signifie échange de données informatisées. Ce concept est destiné aux entreprises qui confient leur déclaration à un tiers tel qu’un prestataire expert-comptable. L’échange de formulaires informatisés, connu sous le signe EFI, s’adresse aux entreprises qui s’occupent eux-mêmes de leur déclaration. Pour ce faire, elles doivent se rendre sur le site internet de impôts.gouv.fr et se connecter sur leurs espaces membres. À l’intérieur de la rubrique « mes services » se trouve la rubrique de déclaration de la TVA. Une fois que vous y êtes, faites la demande de remboursement de TVA dans la partie dédiée. Veillez à remplir cette requête durant le mois, le trimestre, ou le semestre qui suit la demande de credit.